Progresser-en-maths

Maths + Toi = 1

dollars
Actualités

Augmentation de la CVEC : Les associations exaspérées

A la rentrée 2022, le montant de la CVEC passera de 92 à 95 euros, soit un pourcentage d’augmentation de 3,3 %. Cette hausse a été validée par la DGESIP (direction générale de l’enseignement supérieur et de l’insertion professionnelle) aux CROUS chargés de récupérer cette contribution.

Qu’est-ce que la CVEC ?

Pour rappel, la CVEC (contribution à la vie étudiante et de campus) vise à « favoriser l’accueil et l’accompagnement social, sanitaire, culturel et sportif des étudiants ». L’établissement doit donc s’en servir pour améliorer la vie étudiante :

  • Accès aux soins en matière de « santé sexuelle, sevrage tabagique, santé mentale »
  • Formation aux premiers secours
  • Prêt de matériel informatique
  • Prévention des risques liés à l’alcool
  • Création d’épiceries solidaires
  • Bourses aux livres
  • Tournois sportifs

Une double peine pour les étudiants

Cette hausse de la CVEC était attendue. En effet, son montant est indexé sur l’inflation. Les associations dénoncent donc cette hausse couplée à l’augmentation du coût de la vie en général. Dans le même temps, les aides sociales n’augmentant pas. Selon Paul Mayaux, « elles devraient être calquées sur l’inflation ».

Même constat du côté de l’UNEF : « la CVEC et le coût de la vie étudiante s’envolent, contrairement aux bourses qui elles n’augmentent pas ». « L’augmentation de la CVEC pour la première rentrée du quinquennat représente le mépris que les étudiants affrontent depuis cinq ans », dénonce aussi le syndicat étudiant dans un communiqué.

Comment est réellement utilisée la CVEC ?

Ce qu’Eleonore Schmitt dénonce pour l’Alternative, les étudiants voient rarement « où va cet investissement ». « La CVEC finance de plus en plus des postes de médecins, de psys… Cela pallie en fait le désengagement de l’État. Ce n’est pas aux étudiants de payer pour l’accès à ces services ! » s’offusque-t-elle.

De plus, il y aurait de grosses inégalités géographiques dans les actions entreprises. Par exemples à l’IFSI Grenoble, aucune action n’aurait été entreprise depuis la mise en place de la CVEC.

La CVEC reste une taxe récente. Des dispositifs de transparence devraient voir le jour prochainement ainsi que d’autres améliorations. Mais chez les étudiants, la pilule de cette taxe peu transparente a encore du mal à passer.

Laisser un commentaire