Tu aimes le challenge ? Tu fais déjà des études ? Tu veux ou tu as besoin de travailler ? En reprise d’études ? Actifs, étudiants, futurs bacheliers, en reconversion, cet article est fait pour vous !

Que peut-on faire comme licence à distance ?

Distinguons tout d’abord les formations à distance, souvent appelée « EAD » pour « Enseignement A Distance » des formations universitaires qui peuvent être réalisée dans une certaine mesure « à distance » (voir l’article ici : « Suis-je obligé d’aller à tous les cours à la fac ?« ). Cet article se consacre donc qu’aux formations dites EAD à l’Université. Il existe de nombreux « bachelors » (grade licence) délivrés par de nombreuses écoles de commerces à distance mais ce n’est pas le sujet ici.

La licence à distance, c’est un mode d’apprentissage qui se répand de plus en plus dans les universités françaises grâce aux technologies de l’information, Internet et la croissance de l’engouement pour les contenus éducatifs en ligne de type MOOCs.

D’abord popularisée par le CNED (Centre National d’Enseignement à Distance), la licence à distance s’est ensuite développée dans les facultés parisiennes, voire celles qui avaient un partenariat avec le CNED ont complètement intégré le cursus au sein de leur structure – c’est le cas de l’UPMC Sorbonne depuis 2019.

De manière générale, presque tous les diplômes généraux de licence sont désormais disponibles à distance : licence de maths ou de physique à l’UPMC, licence de droit à Assas, licence de droit à Paris 8, licence d’économie à Jean Monnet Paris Sud Saclay, sociologie à Rennes 2, etc, etc.
Bref, pour trouver les licences à distance de son domaine, il suffit de taper licence ‘domaine’ distance et on trouve très vite quelles universités les propose. Ou si vous avez une fac de prédilection, presque toute ont désormais un espace dédié aux « enseignements à distance » comme Paris I dans cet exemple :

Extrait Sorbonne
Site de Paris I Panthéon-Sorbonne

Les universités hors Paris proposent aussi des formations à distance (en langue ici) :

Langue université Lorraine
Site de l’Université de Lorraine

En définitive, la quasi totalité des formations classiques à l’université sont désormais accessibles via les universités françaises (a minima) et le CNED, ainsi que les organismes de formation de type CNED.

Qui peut faire une licence à distance ?

L’avantage de la licence à distance est qu’elle s’adresse à tous et pas qu’aux sportifs de haut niveau ou aux actifs, même s’ils constituent la grande majorité de ce type d’étudiants.

Personnellement, j’ai démarré ma licence à distance à l’UPMC (Université Pierre et Marie Curie, je n’ai pas précisé) parce que j’étais déjà étudiante en Master d’économie à Assas en alternance, autrement dit : c’était très compliqué pour moi de suivre une formation présentielle m’imposant des TD et des TP physique récurrents alors que j’avais mon travail et mes cours sur les créneaux classiques.

En fait, ce genre de formation s’adresse à toute personne ayant un emploi du temps inconciliable avec les impératifs du quotidien d’un étudiant et qui souhaitent apprendre. Mais elle peut aussi tout à fait convenir à des étudiants très autonomes qui voudraient profiter de leurs journées pour travailler, voyager ou plus simplement encore : des étudiants pour qui les cours en amphi sont vécus comme une perte de temps (true story).
Dans mon cas spécifiquement, j’en avais marre du droit et de l’économie, je voulais du concret et en même temps faire ce qui me plaît vraiment : de la physique. C’est donc aussi très bien pour se lancer dans une aventure risquée sans avoir à mettre son activité principale entre parenthèse !

Cela dit, je mets en garde ceux qui verraient ça comme une opportunité de ne rien faire : le gain en autonomie s’accompagne d’un prix certain. Travailler seul ou presque, sans professeur c’est dur, épuisant moralement, stressant. Le taux d’échec en enseignement à distance est bien plus élevé qu’en présentiel (alors qu’il ne crève pas les plafonds). Cela requiert une certaine volonté de fer et souvent donc, un projet professionnel ou personnel mature qui va apporter de la motivation quand vous commencerez à tout lâcher (car c’est très facile d’abandonner une formation à distance, très très facile du fait justement, de la distance).

Je n’ai pas parlé du recrutement : les modalités de candidature sont aussi diverses qu’il y a de diplômes à distance. La condition sine qua non est bien entendu d’avoir un niveau baccalauréat (ou DAEU) mais certaines universités peuvent demander bien plus de preuves de motivation. C’est le cas de la Sorbonne qui m’a demandé une lettre de motivation, un CV, mes notes de bac, mes notes de fac et une recommandation. J’ai pu être acceptée en L1 PCGI (lire Physique Chimie Géosciences et Ingénierie) mais pas en L2 malgré plusieurs recommandations et un double M1 Droit et Economie. A vous de vous renseigner sur les modalités une fois que vous aurez trouvé la formation à distance de vos rêves.

Cela dit… Plus c’est cher, moins c’est select…

Combien ça coûte ?

Rentrons dans le vif du sujet !

Comme annoncé dans l’outro de partie : tout dépend de l’organisme vers lequel vous vous tournez pour la formation !

Une inscription à la faculté peut coûter aussi cher que le présentiel. C’est le cas de l’UPMC qui propose deux grandes licences à distance : MIPI (Maths Info Physique et Ingénierie) et PCGI. Personnellement j’ai dû payer les frais d’inscription classiques de faculté soit 170€, ma contribution étudiante (CVEC) : 90€ et « acheter » mes UE : 67,5€ pour 4 matières par semestre (il faut bien rémunérer l’assistance des professeurs et leur temps à corriger nos copies en plus qu’il n’y a pas en présentiel). On m’a fait crédit des matières comme les langues ou l’orientation professionnelle étant donné que j’avais déjà passé deux Master 1. Pour l’année à l’UPMC comptez donc entre 400€ et 450€ pour une année.

Avant de m’inscrire à l’UPMC, je voulais passer par le CNED (j’y avais fait mon bac ES à l’époque) et les prix pratiqués en partenariat avec l’UPMC faisaient grimper les prix à l’année à près de 1000€ (800€ pour le CNED et 170€ d’inscription administrative à l’UPMC).

Autre exemple en droit à Assas, les tarifs sont fonction de votre situation socio-professionnelle et vont donc du simple au double (de 250€ à 1150€).

Là encore, pas de règle générale, les universités et organismes de formation sont assez libres sur leur tarification pour autant on reste loin des prix prohibitifs des universités américaines. Tablez sur un budget annuel allant de 450€ à 1500€ pour être large.

Pour savoir comment j’ai réussi dans ma licence à distance, c’est juste dessous 🙂 !

Vous avez aimé cet article ? Retrouvez ici nos 5 derniers articles :

2 thoughts on “ Licence à distance : pourquoi ? pour qui ? à quel prix ? ”

Laisser un commentaire